2012 est l’année européenne de l’eau

SAUVONS NOTRE SOURCE !
L’eau coulait en abondance, site idéal pour fonder un village, c’était il y a si longtemps que l’on ne connait pas cette date importante. A une époque, la source précieuse alimentait également le village voisin.
Aujourd’hui, la source n’est pas tarie mais hélas polluée par nitrates et surtout pesticides, et son eau n’est plus distribuée aux habitants du village.
Grace à une étude hydrologique importante, nous connaissons très précisément son périmètre et ses zones de fragilité.
Notre association est consciente que cette source est un élément essentiel de notre patrimoine et que tout doit être fait pour lui rendre sa pureté.
L’eau, c’est la vie. Bien commun sacré, l’eau doit être conservée et préservée plutôt que gaspillée et polluée.
Au niveau mondial, le constat est alarmant, un habitant sur cinq n’a pas accès à l’eau potable. Les causes sont très diverses : pollutions des eaux de surface, prélèvement excessif dans les nappes phréatiques qui ne se regonflent pas, dérèglement climatique, irrigation massive etc.…
En même temps, des actions très encourageantes sont menées à bien, les pratiques agricoles évoluent. Et c’est localement que sont trouvées des solutions mêlant intelligemment savoir-faire ancestral et apport scientifique, recours à des plantes indigènes, pour préserver l’eau et les sols.
En Europe, la ville de Munich en Allemagne est souvent donnée en exemple pour avoir su préserver ses champs de captages tout en respectant les agriculteurs concernés et leurs difficultés. La ville distribue une eau potable qui n’est même pas filtrée ni chlorée.
Nous pouvons aussi citer Vittel qui distribue encore une eau presque exempte de nitrates ou encore Lons le Saunier ou Lyon qui sont très attentives à la qualité de leurs eaux.
Gageons que notre village se réunira autour de sa source malgré les efforts à fournir.
C’est quand le puits est sec que l’eau devient richesse.