La légende des Pierres Folles

Autrefois, un alignement de Pierres Dorées était l’objet de nombreuses croyances. Il se disait qu’elles protégeaient des trésors, certains avaient donc tenté de les déplacer mais en vain.

La nuit de Noël, entre le premier et le douzième coup de minuit, les pierres dévalaient la colline pour aller boire l’eau de l’Azergues et pendant ce temps, il était possible de s’approcher du trésor mais beaucoup finirent écrasés sous les Pierres Folles.

Une nuit de Noël, Marcelline, une femme de bucheron, se perdit dans le brouillard en se rendant à la messe de minuit et se retrouva au bord de l’Azergues d’où elle entendit la cloche de l’église sonner. Elle fut surprise par un énorme bruit de l’autre côté de la rive, vit les Pierres Dorées arriver et parvint à les éviter de justesse.

Elle allait partir lorsque les douze coups de minuit eurent fini de sonner mais elle entendit les Pierres Dorées gémir de ne pas avoir pu boire. Ces dernières se dépêchèrent ensuite de remonter à leur place pour protéger les trésors.

Marcelline parvint à la messe mais songeait à ces pauvres Pierres qui n’avaient pu s’abreuver. Elle décida de leur porter à boire en échange d’une partie du trésor afin de soigner son Marcellin qui était bien malade.
Elle rentra chez elle, remplit son cruchon et leur porta mais elles recrachèrent l’eau car elle ne provenait pas de l’Azergues.

Marcelline descendit alors jusqu’à la rivière pour remplir à nouveau son cruchon et le porta aux Pierres qui lui demandèrent de choisir un trésor mais au moment où elle prit celui qu’elle désirait la plus grosse pierre prit son élan pour l’écraser.

La bûcheronne réussi à l’éviter et leur cria qu’elles étaient sans parole, qu’elles lui devaient la vie, mais les Pierres avançaient toujours dans sa direction.

Elle jeta son cruchon qui ricocha de pierre en pierre et alors un miracle eu lieu : les Pierres Dorées se brisèrent en mille morceaux et terminèrent leur chute en bas de la colline.

Marcelline se retrouva donc en possession de la totalité du trésor et par la suite plus personne n’eut peur des Pierres Dorées qui furent même utilisées pour la construction des maisons.

Aujourd’hui, le lieu-dit Pierres Folles n’est plus synonyme de crainte.